Résistance by admin

Georges Kugé, espion lessinois

Georges Kugé, le fils de l’horloger allemand de la Grand-Rue s’engage d’abord comme soldat pour défendre la Belgique, son pays d’adoption.

6_Kugé_portrait

Rapidement blessé dès 1914, il continue le combat comme espion.

Ses origines et sa maîtrise de la langue allemande lui facilitent la récolte des renseignements utiles aux alliés. Il est arrêté le 14 octobre 1916 à Bruxelles et est fusillé au Tir national à Schaerbeek le 25 juin 1917. Il est exhumé et enterré à Lessines en 1919.

tombe georges kugé

Sépulture de Georges Kugé, Lessines (ancien cimetière).

2 thoughts on “Georges Kugé, espion lessinois

  1. Super initiative et chouette que des étudiants d’humanité se soient plongés là dedans!

    J’ai moi-même étudié l’histoire à l’université et ai participé lors d’un séminaire avec Emmanuel Debruyne et Laurence van Ypersele (UCL) à l’analyse des dernières lettres des fusillés belges de 14-18… dont Georges Kugé dont j’avais étudié les lettres! Un livre a été écrit à ce propos. il ne reprend pas les lettres originales mais vous y trouverez certainement des citations de Georges Kugé dont les lettres, je me souviens bien, m’avait fort émues.

    Voici le lien avec les informations du livre en question : http://dial.uclouvain.be/handle/boreal:93731?site_name=UCL

    Bien à vous,

    Maïté Van Winckel

    • Bonjour Maïthé,
      Je travaille depuis fort longtemps sur l’occupation allemande et la résistance des pays occupés durant la guerre 1914-1918.
      Si vous aviez des infos…
      Merci par avance.
      Bien cordialement.
      J. Claude Auriol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>